François Ier

Histoire CM1 CM2

Une leçon sur la vie et le règne de François premier, conforme aux programmes officiels "Le temps des Rois".

Description détaillée

Les leçons interactives mêlent documents historiques, cartes, illustrations et vidéos pour construire efficacement la notion abordée.


Elles s’inscrivent dans un temps compris entre 30 minutes et 1 heure et elles proposent une participation active du groupe classe à l’oral.


Par la suite, l’élève pourra consulter sa leçon quand il le voudra sur son bureau numérique personnel.

Tapuscrit de la leçon François Ier

La naissance

En ce 12 septembre 1494, Louise de Savoie vient de mettre au monde son premier enfant dans la douleur.

Elle repense alors à cette phrase qu’un curé lui a dite un soir : « Vous aurez un fils et ce fils sera roi ». Mais comment est-ce possible ? Rien ne prédestine ce bébé à occuper la fonction la plus haute du royaume. Il est vrai que l’actuel roi Louis XII est le cousin germain de l’époux de Louise de Savoie et donc du père du bébé.

La prophétie peut-elle alors se réaliser ?

La prophétie

Le bébé est baptisé François.

Il grandit au château d’Amboise où il participe à des parties de chasse et des tournois de chevaliers. Il devient comte d’Angoulême puis duc de Valois.

Il a maintenant 20 ans quand la nouvelle tombe : le roi de France Louis XII est mort ! Et il n’a pas d’héritier.

Qui dans l’arbre généalogique est le mieux placé pour lui succéder ? C’est François d’Angoulême ! La prophétie peut alors se réaliser.

François Ier

François est sacré roi de France à Reims en 1515 sous le nom de François Ier.

Il découvre alors qu’être roi de France à cette période n’est pas très facile. En effet, il va devoir affronter deux immenses souverains en Europe :

  • Le premier est Henri VIII, roi d’Angleterre.
  • Le second est Charles Quint, qui possède la moitié du continent européen.

Et au milieu de tout cela, il y a François et son petit royaume.

Donc François a une idée : agrandir son territoire en conquérant le duché de Milan au nord de l’Italie.

La bataille de Marignan

François arrive en conquérant avec ses 30 000 hommes et surtout sa nouvelle arme militaire : le canon.

Grâce à son artillerie et à la bravoure de ses soldats dont le célèbre chevalier Bayard « sans peur et sans reproche », l’armée française écrase les soldats suisses et italiens à Marignan en 1515

François Ier se proclame duc de Milan.

Un amoureux des arts

Lors de sa campagne militaire victorieuse en Italie, François Ier tombe amoureux de la culture et des arts Italiens.

En effet, depuis plusieurs années, a commencé en Italie la Renaissance. Ce mouvement intellectuel et artistique propose un retour vers l’Antiquité classique et bouleverse toute la société de l’époque.

François Ier est admiratif d’un de ces artistes. Un dénommé Léonard de Vinci. Sans hésiter, François propose à Léonard de venir continuer son travail d’artiste et de scientifique au château d’Amboise. Nourri, blanchi, logé, et au frais du royaume !

Grâce à cette idée géniale, la France possède toujours le tableau le plus connu du monde : La Joconde, peinte vers 1504 par De Vinci.

Seul maître à bord

François Ier veut devenir le seul maître à bord du royaume.

Pour commencer, il va se débarrasser des grands seigneurs. Il confisque des territoires à certains qu’il donne au royaume de France.

Puis il créé une cour somptueuse qui attirera les nobles comme des mouches. Une fois dans la cour, ils se transforment en domestiques de luxe pour continuer à goûter à tous les plaisirs.

Il va ensuite s’occuper de la puissante église chrétienne. Il signe avec le pape, à Bologne, le concordat. Grâce à ce document, il peut nommer les évêques et les abbés. Et quand l’un d’eux le dérange, François Ier ne se gêne pas pour s’en débarrasser.

Il est alors devenu un roi tout puissant. Quasiment un roi absolu !

Il finit son travail en signant l'ordonnance de Villers-Cotterêts en 1539 qui définit la langue française comme langue officielle du royaume.

Charles Quint

Dans son désir de puissance, François Ier décide de s’attaquer à Charles Quint et à son empire.

Il essaye de s’allier avec Soliman le Magnifique (le grand sultan de l'Empire ottoman) ou avec le roi d'Angleterre Henri VIII, mais sans succès. C’est donc seul qu’il part au combat face aux troupes de Charles Quint en Italie.

En 1525, il est battu à Pavie et fait prisonnier à Madrid. Pour sortir de sa captivité, François Ier rend le duché de Milan, le territoire des Flandres et la Bourgogne à Charles Quint.

Mais une fois libéré, il renie sa signature et reprend la guerre. En 1529, il signe avec l'empereur Charles Quint un traité où chacun des deux adversaires renonce, l'un à la Bourgogne, l'autre au Milanais. Match nul !

Chambord

À la fin de sa vie, François Ier décide de réaliser une dernière folie : la construction du plus beau château du royaume.

Il choisit comme lieu les bords de Loire, là où il a grandi. Plus exactement Chambord.

Ce château sera celui de la démesure avec 426 pièces, 77 escaliers, 282 cheminées et bâti au cœur d’un immense domaine de chasse.

Malheureusement François Ier meurt en 1547. Il ne verra donc jamais son œuvre achevée.

3,50 €
Règlement COOP disponible à partir de 25€ d'achat.

COMMANDER
3,50 €    ACHETER